Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le terme « transe » est phénoménologique et descriptif.
Pour Jacques Donnars, « la transe est une manifestation corporelle qui traverse la plupart du temps avec une certaine brutalité la vie comportementale d’un sujet et semble, pour l’observateur du dehors, arrêter la façon dont la conscience du sujet le mettait en rapport avec son entourage et avec lui-même, manifestation sans lésion neurologique résiduelle ».

Transe vient de « trans-ire » c'est-à-dire « trépasser », c’est un passage à travers quelque chose.

Il n’y a de possession dans la transe que celle d’un souvenir enfoui, générateur d’intense émotion : émergeant de l’insu, il appartient bien souvent à un archaïsme que mettra en évidence la Terpsichore-transe-thérapie (JP. Hubert).

Créateur de la Terpsichore-transe-thérapie (TTT), David Akstein de Rio de Janeiro, expliqua en 1978 au 6° congrès américain d’Hypnologie et de Médecine psychosomatique : « les patients sont placés en file côte à côte, on leur dit de garder les yeux fermés et de se concentrer sur ce qu’ils désirent, leur guérison, leur bien être, la solution de leurs problèmes familiaux, sociaux ou autres, dans le but d’atteindre le monoidéisme important pour la transe ».

Dans la TTT, l’exaltation motrice correspond à la libération émotionnelle. Les centres émotionnels et neuro-végétatifs sont reliés physiologiquement et anatomiquement. La libération des tensions émotionnelles réprimées produit un meilleur fonctionnement psychique et neuro-végétatif.

La méthode a été introduite en France par A. Marchand, J. Donnars, M. Gabai et JP. Hubert. Elle a été introduite en Suisse par R. Abrezol.