Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

La psychopathologie peut être définie comme une approche visant une compréhension raisonnée de la souffrance psychique (René Roussillon et coll. dans « Le Manuel »(2007)).

Tout praticien dans une relation d’aide ou thérapeutique se doit d’avoir des connaissances suffisantes en psychopathologie.

L’aide apportée a pour support la relation. L’ajustement du sophrologue thérapeute ou pédagogue dans la relation est différent selon qu’il a en face de lui un trouble, une structure ou un caractère névrotique, psychotique, borderline ou dépressif.
Aussi, au moment du diagnostic sophronique, il doit savoir repérer le fonctionnement psychique pour déterminer l’indication et la contre-indication de la sophrologie.

Les classifications anglo-saxonnes et internationales (DSM et CIM) tendent à circonscrire le champ de la psychopathologie à la faveur d'une approche purement descriptive et n'ayant pas de visée étiologique des troubles mentaux qui sont alors vus comme des maladies au sens strict. Face à cette tendance forte, aujourd'hui, c'est l'approche de René Roussillon et coll., développée dans « Le Manuel » qui constitue la synthèse la plus moderne et la plus pertinente des connaissances en la matière. Le symptôme y est vu comme l'un des aspects du trouble psychique déterminé par des types d'angoisses, des défenses et de relations d'objet.

Contenu

- Psychopathologie et approche intégrative
- Le normal et le pathologique
- Les regroupements nosographiques
- Les états psychotiques
- Les névroses
- Les états borderline
- Les états dépressifs
- Les malades psychosomatiques.